Bru

  • BRU - site aujourd'hui
  • Bru fontaine
  • Bru
BRU - site aujourd'huiBru fontaineBru

Le hameau de Bru se situe au milieu des forêts ardennaises entre les villages de Lorcé et Chevron. Le nom «  Bru » proviendrait du bruissement produit par le dégagement du gaz des eaux du pouhon (source carbo-gazeuse). Les ressources naturelles de cette région sont étonnamment variées et abondantes : le fer, le manganèse, l’acide carbonique, les ardoises et le schiste y ont été exploités depuis des temps éloignés.

Les sources de Chevron sont connues depuis l’Antiquité. Une carte décrivant les territoires luxembourgeois de l’empire romain au IVe S PCN, conservée aux archives du Vatican, mentionne à proximité de l’Amblève des « fontes acides » (fontaines acides) qui, vu leur position, ne peuvent être que les sources de Chevron.

En 814, ces sources sont attribuées à l’abbaye de Stavelot par une donation de Louis de Débonnaire, fils de Charlemagne. Jusqu’au XVIIe siècle, elles sont exploitées par les moines de l’abbaye de Stavelot et la mayeurie de Chevron.

Le 3 décembre 1718, le Prince Abbé de Stavelot accorde à M. de Presseux de Hautregard, officier héréditaire de Chevron, le droit d’exploiter les eaux de la source. Celui-ci engage de nombreux charretiers et fait transporter les eaux en diverses localités environnantes.

Au cours du XVIIIe siècle, sous l’impulsion de gros marchands liégeois, les eaux de Chevron commencent à concurrencer les eaux de Spa sur les marchés liégeois et étrangers. La fin du XVIIIe siècle, marquée par la Révolution française, anéantit le marché des eaux. La commune de Chevron devient alors propriétaire des sources de Bru, mais il faut attendre un siècle avant que reprenne la commercialisation de l’eau de Bru.

Fin du XIXe siècle, la commune de Chevron cherche à vendre les sources, mais l’accès au cœur de la forêt ardennaise freine les potentiels acquéreurs. La commune envisage alors de la concéder.

En 1903, la première exploitation industrielle de captage et de mise en bouteilles des eaux de Chevron est créée.

En 2001, l’usine est déplacée à Lorcé.

Historique

1903 La première exploitation industrielle de captage et de mise en bouteilles est créée. En 1925, elle devient la Compagnie Générale de Chevron SA.

1934 Les sources sont protégées par un des premiers périmètres de protection de Belgique

1942 La Compagnie Générale de Chevron SA est rachetée par la société Finance et Industrie détenue par Monsieur Ernest du Bois.

1981 Le groupe Spadel reprend la gestion des sources de Bru.

1982 Création d’un nouveau marché « l’eau légèrement pétillante » suite au lancement de "Bru … l’eau perlée".

1985 Le groupe Spadel renomme la société Bru-Chevron S.A.

1994 Mise en place de la première zone de surveillance de Belgique, d’une superficie 3865 hectares pour la protection des eaux minérales de Bru Chevron

1996 Bru-Chevron reçoit la certification ISO 9002 qui couronne ses exigences de qualité.

1999 Bru-Chevron se voit certifier ISO 14001 pour son management environnemental.

2001 Nouvelle usine à Lorcé.

2006 Suite au déménagement de l’usine vers un nouveau site de production à Lorcé, Spadel investit 1,5 millions d’euros pour rendre l’ancien site à la nature avec notamment  la plantation de 400 arbustes afin d’y restaurer la biodiversité originelle.

2006 Lancement de l’eau minérale non pétillante.

2009 "Bru for two". Lancement d’un format unique de 80cl, une bouteille PET d’eau minérale naturelle pétillante.

2010 Changement du design de la gamme verre.

Sources

JAROSZEWICZ-BORTNOWSKI M., Ils firent notre histoire : les anciennes seigneuries de La Vaulx Renard, Froidcourt, Lorcé, Rahier, Chevron, 1985, pp. 149, 164-165.

JAMAR Walthère, Chevron dans le passé, Desoer, Liège, 1938, pp. 235.

www.bru.be

  • Langues de visite :
    • Français
loading
Itinéraire vers :
4987
Stoumont
Coordonnées GPS
Latitude : 50.4068
Longitude : 5.80861
Coordonnées :
Adresse :
4987
Stoumont
  • Langues parlées :
    • Français