Chapelle Saint-Gilles

  • Chauveheid - Chapelle
  • Cheuveheid - Chapelle détail - 1601-1700
  • Chapelle Chauveheid - carte Ferraris
  • Chauveheid - Chapelle - Dalle funéraire du prêtre Capon 1774
  • Chauveheid - chapelle - porte en chêne - 1601-1700
  • Chauveheid - Chapelle bénitier - 1101-1200
  • Chauveheid - Chapelle ter
  • Cheuveheid - Chapelle détail - 1601-1700
Chauveheid - ChapelleCheuveheid - Chapelle détail - 1601-1700Chapelle Chauveheid - carte FerrarisChauveheid - Chapelle - Dalle funéraire du prêtre Capon 1774Chauveheid - chapelle - porte en chêne - 1601-1700Chauveheid - Chapelle bénitier - 1101-1200Chauveheid - Chapelle terCheuveheid - Chapelle détail - 1601-1700
La chapelle de Chauveheid est un des relais de l’antique « route de Saint-Gilles », troisième plus grand pèlerinage en Occident - après celui de Rome et de Saint-Jacques de Compostelle. Le culte de saint Gilles est introduit dans l’ancien diocèse de Liège sous l’impulsion de Thierry 1er (1055-1086), abbé de Saint-Hubert. Il semble que la route liégeoise ait démarré vers 1080. Un édifice aurait donc déjà existé à l'époque sur le site appelé « Kalveheis » (heid chauve). Avant la Révolution française, la chapelle Saint-Gilles dépend de l’église de Rahier, filiale de Bodeux, et de la principauté de Stavelot. En 1803, elle est rattachée à la paroisse de Chevron. Au-dessus de la porte d’entrée figure la date de 1801, date de la construction de la petite annexe ajoutée au corps principal pour agrandir l’espace. Saint Gilles est invoqué pour la guérison des maladies nerveuses et infantiles. Le 1er septembre et le dimanche suivant, sa relique était vénérée. Les mamans défilaient alors accompagnées de leurs enfants afin de les mettre sous la protection du saint. La fête locale est encore célébrée actuellement à cette période. La chapelle Saint-Gilles et son environnement ont inspiré de nombreux artistes parmi lesquels Richard Heintz et Elysée Fabry. Entre la chapelle et la route de Bodeux, un large chemin appelé « La Levée » serait une ancienne chaussée romaine. Cette voie menait jadis à Stavelot. Le site est classé depuis 1944. En 1964, un chèque d’1 dollar, en provenance du Canada, est adressé par le Révérend Hambley de Melita (Manitoba – Canada) à « Monsieur le Curé de Chauveheid, Belgique ». George H. Hambley accompagnait le régiment de cavalerie « Canadian Light Horse » ayant séjourné en 1918 dans la région. Cette unité bivouaqua à Chauveheid. L’un des cavaliers entra dans la chapelle et déroba dans le tronc une somme de 5 francs. Près de 50 ans plus tard, le révérend G. H Hambley tenait à réparer cette indélicatesse.
  • Langues de visite :
    • Français
loading
Itinéraire vers :
4987
Stoumont
Coordonnées GPS
Latitude : 50.3738
Longitude : 5.74068
Coordonnées :
Adresse :
4987
Stoumont
  • Langues parlées :
    • Français