Les confréries

Confrérie du Bon métier des Brasseurs

C’est dans le cadre de la célébration du Millénaire de la Principauté de Liège en 1980, que naquit la confrérie du Bon Métier des Brasseurs, afin de perpétuer un des « 32 bons métiers de la ville de Liège ». Le groupement ne promeut pas une bière en particulier mais le service de la bière : l’épreuve subie par les intronisés consiste ainsi à tirer à la pompe, devant le meilleur tireur de l’année précédente, un verre de « Jupiler » dans les règles de l’art.
 

Les Compagnons de la Cervoise d’Anthisnes

Le village d’Anthisnes est connu pour son donjon du 12e siècle, dans lequel s’est installé le Musée de la Bière et du Pékèt de l’Avouerie. C’est là qu’en 1983, un groupe de jeunes Anthisnois a relancé le savoir-faire d’une bière de qualité. Et c’est ce passé et cette tradition que défendent Les Compagnons de la Cervoise d’Anthisnes, dont la devise latine dit tout : « Unus Papa Romae, Una Cerevisia Antinae » (« Un seul pape à Rome, une seule cervoise à Anthisnes »).
 

Les Discipes Da Charlemagne

Les Discipes Da Charlemagne tiennent leur nom du litige qui oppose depuis toujours leur commune de Jupille à celle de Herstal quant au lieu de naissance de l’Empereur. Mais c’est en 1944 que fut créée la confrérie, pour valoriser la bière locale, la « Piedboeuf ». Depuis lors, les Discipes ont toujours respecté leur devise, « S’amuser pour faire plaisir aux autres », en venant notamment en aide à de nombreuses associations de la région.
 

L’Ordre de Saint-Antoine de Blehen

En janvier, de nombreuses localités honorent saint Antoine l’Ermite, appelé aussi « saint Antoine au cochon ». À Blehen, où un sanctuaire qu’il partage avec saint Pierre lui est consacré, les « moines » se réunissent chaque dimanche après le 17 janvier sur le parvis de l’église pour procéder à la vente aux enchères de demi-têtes de porc. 
La bière de la confrérie, « La Cuvée de Saint-Antoine », est fabriquée au village, à la brasserie du Flo.
 

Tchantchès

C’est en 1969 que fut créée la confrérie Tchantchès, pour promouvoir folklore et gastronomie liégeois. Sa particularité, ce sont ses « marionnettes » vivantes, dont celles de Tchantchès et son épouse Nanesse, les deux personnages principaux du théâtre de marionnettes liégeois. La confrérie défend trois produits : ses deux bières et la « bouquette », une crêpe à la farine de sarrasin, que l’on mange avec du sucre, de la cassonade ou du sirop de Liège.