Eglise Notre-Dame de l'’Assomption de La Gleize

  • Eglise de La Gleize
  • La Gleize église
  • La Gleize - Eglise - Ange gardien - 1691-1710
  • La Gleize - église - Christ en croix - 1330
  • La Gleize - église - croix funéraire - 1500
  • La Gleize - église - croix funéraire de Jean Meurice et Françoise Wilmod - 1704
  • La Gleize - église - dalle funéraire - 1501-1600
  • La Gleize - église - intérieur
  • La Gleize - église - Saint-Roch - 1651-1700
  • La Gleize - église - Vierge - 1330
  • La Gleize - église - vitrine d'exposition
  • La Gleize - église 1101-1200
Eglise de La GleizeLa Gleize égliseLa Gleize - Eglise - Ange gardien - 1691-1710La Gleize - église - Christ en croix - 1330La Gleize - église - croix funéraire - 1500La Gleize - église - croix funéraire de Jean Meurice et Françoise Wilmod - 1704La Gleize - église - dalle funéraire - 1501-1600La Gleize - église - intérieurLa Gleize - église - Saint-Roch - 1651-1700La Gleize - église - Vierge - 1330La Gleize - église - vitrine d'expositionLa Gleize - église 1101-1200
La Gleize fait autrefois partie de la Principauté de Stavelot-Malmedy et du ban de Roanne (chef-lieu en 1085). La présence d'une église est attestée lors du dénombrement de 1130. L'édifice de style roman est construit en plusieurs étapes et achevé sans obtenir une symétrie parfaite. L'église est formée de deux nefs d'inégale longueur. L'histoire de l'église et de la paroisse est étroitement liée aux Seigneuries de la Vaux-Renard et de Froidcourt. Les Seigneurs étaient inhumés dans l'église mais toutes les pierres tombales qui ornaient le sol ont aujourd'hui disparu à l'exception du gisant de Guillaume del Dyck et d'Isabeau de Vervoz qui a été replacé dans le mur de la nef latérale. En 1944, lors de l'offensive Von Rundstedt, les pertes humaines sont nombreuses et le village en grande partie détruit. L'église est utilisée dans un premier temps comme lieu de rassemblement des blessés, tant allemands qu'américains, et sert également d'abri à un groupe de 17 Gleizois. Le dimanche 24 décembre, des obus de gros calibre atteignent l'édifice et provoquent notamment l'effondrement du clocher. Au cours de ces bombardements, de nombreux objets sont détruits. C'est en 1949 que les travaux de reconstructions sont entamés. L'église de La Gleize possède un étonnant trésor composé de remarquables pièces parmi lesquelles une vierge du XIVe siècle, véritable chef-d'œuvre d'art gothique, ainsi que de nombreuses chasubles et pièces d'orfèvrerie. Le cimetière qui entoure l'édifice possède des croix anciennes, témoignages de la foi qui a animé les paroissiens au cours des siècles. Suite à l'offensive, en déblayant les ruines de l'église, des ouvriers découvrent caché dans un mur du chœur un pot de grès contenant des pièces de monnaie du XVIIe siècle (escalins, dalers et patagons). On suppose que ce trésor a été dissimulé dans le mur au moment de la guerre de succession d'Espagne (1699-1713). Les armées anglo-hollandaises ont occupé la région de Stavelot durant un certain temps, exigeant ravitaillement et autres charges de la population locale. Bibliographie : COLSON V., GREGOIRE G, L'église de La Gleize, histoire et trésors d'une église du XIIe siècle. Répertoire des anciennes croix, 2000, Fabrique d'église de La Gleize. Ouvrage en vente à l'église de La Gleize, au bureau d'accueil du Musée Décembre 44 et à l'Office du Tourisme de Stoumont.
  • Langues de visite :
    • Français
loading
Itinéraire vers :
4987
Stoumont
Coordonnées GPS
Latitude : 50.4113
Longitude : 5.84915
Coordonnées :
Adresse :
4987
Stoumont
  • Langues parlées :
    • Français